vclayssen
  • au bout de l’avenue Personne ne peut dire exactement comment ces rochers se sont retrouvés  là haut, en équilibre sur des perches. Ni qui a fait pivoter aussi curieusement  les étages de l’immeuble doré avant de disposer les autres appartements en un immense escalier. Il s’est trouvé un poète, certainement, pour décider que telle façade se transformerait chaque soir, à l’heure où le […] No responses 7 February 2016
  • d’un seul côté J’ai longtemps habité une rue qui a ceci de commun avec la rue du Chevaleret que seul l’un de ses côtés est bordé de bâtiments. De l’autre côté, le trottoir était autrefois séparé par une rampe en fonte d’un talus d’une quinzaine de mètres qui surplombait un boulevard.  Je me souviens très précisément  de la texture rugueuse de cette rampe, et de l’impression que […] One response 23 December 2015
  • danser sous les voûtes Le chantier de la halle Freyssinet est visible de toutes parts. Dépourvu de façade, le bâtiment dénudé ouvre à tous les vents sa structure. La nuit, l’éclairage artificiel magnifie le fin réseau de poutres en béton précontraint et de poteaux, une trame qui s’étend à perte de vue. Je sais que cette phase va s’achever, et que bientôt l’espace va […] No responses 7 December 2015
  • À Veules-les-Roses Les roses dont il est question dans “Veules-les-Roses” sont les roses trémières, selon Maman. Elle l’affirme catégoriquement, bien sûr Michel voyons ce sont les roses trémières, il y en a ab-so-lu-ment partout, enfin, regarde,  mais Papa n’a pas un regard pour les roses trémières, il soutient, lui,  que les roses, dans Veules-les-Roses, sont des roses, de […] No responses 29 August 2015
  • La mort d’un pêcheur à pied “Raymond,  j’y ai dit, tu peux donc pas rester tranquille un peu,  j’y ai dit mais il était déjà parti avec son seau et son crochet, qu’est-ce que j’en ai besoin moi de ses palourdes et de ses bigorneaux, je les digère pas, ni lui, mais il est comme ça le Raymond, faut qu’il s’agite, faut qu’il […] No responses 21 August 2015
  • Les galets Après les deux heures affreusement longues et ennuyeuses consacrées à la digestion du repas de midi, nous descendions à la plage à pied, par la route, puis le sentier du bois, puis cette pente vertigineuse que nous terminions en courant. Peu importait la couleur du ciel, qui décidait de la couleur de la mer, seul comptait […] No responses 19 August 2015
  • Destruction méthodique Toutes les friches industrielles ne peuvent être reconverties en scène nationale, en galerie d’exposition, en incubateur de start-ups, et encore moins celles, perdues aux confins d’une zone portuaire, dont la couverture est constituée de plaques contenant de l’amiante. Ainsi  ce hangar à la charpente métallique d’une grande élégance, situé à Tarnos sur la rive droite de l’Adour, est-il détruit méthodiquement. Un […] One response 7 August 2015
  • L’orage qui ne vient pas Sur le panneau du poste de secours, l’orage était annoncé pour 19h, mais il ne se décide pas à éclater. Le soleil fait une tentative de retour et l’eau, à l’embouchure de l’Adour, étincelle un instant comme les faibles vagues qui roulent vers la plage interdite à la baignade. Il est impossible de résister au désir de parcourir la jetée, […] One response 4 August 2015
  • reprends-toi, Ally ! C’est là qu’elle habite, Ally McBeal. Evidemment, comme elle est très très très connue, elle laisse toujours les stores baissés, c’est la rançon du succès, les stores baissés, tout le monde sait ça. Son travail d’avocate est particulièrement dur, elle ne ménage pas sa peine, elle donne vraiment de sa personne, pour chaque client elle […] No responses 26 May 2015
  • Suivez ce nuage Suivez ce nuage.  Ne le laissez à aucun prix sans surveillance. Oui, il semble inoffensif. Mais nous avons des ordres. Il y a déjà eu assez de problèmes, des dégâts considérables, voyez-vous, avec des nuages semblables à celui-là, et qu’on a laissé filer. Ils apparaissent un matin de printemps, dans le ciel clair d’avril, au dessus des […] No responses 2 May 2015